Méditer avant et pendant le sport : le coup de pouce pour être plus heureux

Méditer avant et pendant le sport : le coup de pouce pour être plus heureux

16 avril 2016

Selon une récente étude, pratiquer la méditation avant une activité sportive pourrait non seulement vous aider à décupler vos performances, mais tendrait également à vous rendre de meilleure humeur.

Depuis quelques années, la méditation dite de pleine conscience gagne peu à peu notre société. Et ferait même ses preuves dans le milieu sportif. On connaît que trop bien les bénéfices du sport sur notre humeur ainsi que la pratique de la méditation.

Méditation est activité physique nous rendent heureux.

C’est du moins ce qu’avancent des chercheurs de l’université de Rutgers, dans une étude publiée dans la revue Translational Psychiatry. Pour arriver à cette conclusion, 52 femmes et hommes, dont 22 diagnostiqués dépressifs, durent suivre un programme sportif alternant 30 minutes de pleine conscience (comprenant un exercice de respiration et un autre de marche lente durant lequel ils devaient porter une attention particulière au bruit de chacun de leur pas) suivies de 30 minutes de sport, durant 2 mois. Avant et après chaque session, chacun des cobayes remplissait un test visant à mesurer leur taux de concentration durant l’effort et leur humeur. Malgré la courte durée de l’étude, les résultats furent concluants. Les 22 personnes souffrant de dépression ont vu une réduction des symptômes de près de 40%. Tandis que l’autre échantillon de l’expérience déclarait se sentir davantage heureux qu’au début de l’expérience.

Se reconnecter avec ses sensations

Vous l’aurez bien compris, qui dit méditation – du moins dans cette pratique – ne dit pas forcément postures de yoga. Le principe de base est simple : porter son attention sur l’instant présent, être à l’écoute de sa respiration et de ses sensations corporelles. Et ainsi s’entraîner à surmonter les obstacles.Pourquoi de tels résultats ? « La méditation peut rendre l’exercice plus acceptable tant mentalement que physiquement », explique le Dr Alderman, ayant commandité la recherche. « Certaines études indiquent que la pleine conscience et le fait de prêter attention à sa respiration et aux signaux envoyés par notre corps pendant l’entraînement, augmente le plaisir ». 

Laisse derrière soi les tracas du quotidien et les pensées négatives.

Bien sûr, il s’agit d’une toute petite étude et les scientifiques avouent n’avoir pas suivi les volontaires sur le long terme, de sorte à constater si des améliorations de l’humeur sont notables. Toutefois, une chose reste certaine : prêter attention à ce qui se passe là, ici et maintenant, se présente comme un bon moyen de se défouler et laisser derrière soi tous les tracas du quotidien et les pensées qui l’encombrent. Ainsi, vous vous préparez à augmenter le plaisir sensoriel de votre activité sportive à venir – et cela peu importe l’enjeu, qu’il s’agisse d’un marathon ou juste d’un simple jogging de routine.

David juncker coach forme et santé

source:http://www.terrafemina.com

Commentaires