La pratique du yoga en Suisse est devenue un symbole de paix intérieure et de bien-être. Il y aurait plus de 200 000 adeptes. Le yoga est souvent citée en exemple pour sa capacité à réduire le stress et améliorer le bien-être général.

 

Baisse de la tension artérielle

 

Les fonctions cérébrales améliorées

20 minutes seulement de yoga hatha – une ancienne forme de cette discipline qui est centrée sur les postures physiques peut améliorer les fonctions cognitives, améliorer la concentration et la mémoire. Selon une étude de l’Université de l’Illinois, des participants ont bien mieux réussi des tests intellectuels après un cours de yoga en comparaison avec les mêmes tests réalisés après 20 minutes d’exercices d’aérobic.

Des niveaux de stress plus bas

L’effet du yoga sur le stress pourrait venir de sa capacité à atténuer l’activité des protéines connues pour jouer un rôle dans l’inflammation, selon une étude publiée en 2014 par des chercheurs de l’Université de Californie.

Expression des gènes altérée

Selon une étude norvégienne, le yoga pourrait modifier la façon dont les gènes s’expriment dans les cellules immunitaires.

Améliore la souplesse

Selon une étude de l’Université du Colorado, le yoga bikram – une forme de yoga qui consiste en un enchaînement de 26 postures pendant 90 minutes dans une salle chauffée – est liée à une plus grande souplesse des épaules, du bas du dos et du haut des cuisses.

 

Effets du yoga. Après quelques mois

 

Baisse de la tension artérielle

Les personnes souffrant d’hypertension peuvent voir leur condition s’améliorer grâce au yoga selon étude de l’Université de Pennsylvanie.

Vie sexuelle améliorée

Une étude publiée par l’Université d’Harvard dans le Journal of Sexual Medicine a montré que pratiquer le yoga peut améliorer l’excitation, le désir, l’orgasme chez les femmes. Le yoga permet aussi aux femmes d’améliorer leur vie sexuelle en améliorant la connaissance de leur corps selon une étude publiée dans le Journal of Sex and Marital Therapy.

Soulagement de l’anxiété

Une étude de l’Université de Boston publiée en 2010 a montré que 12 semaines de yoga pouvaient aider à réduire l’anxiété et à augmenter les niveaux de gamma-aminobutyric (GABA) dans le cerveau. Des niveaux trop bas de GABA sont liés à la dépression et aux troubles de l’anxiété.

Soulagement des douleurs chroniques du dos

Les chercheurs de l’Université West Virginia ont montré que le yoga Iyengar était plus efficace pour réduire la douleur et améliorer l’humeur que les traitements standards pour les douleurs chroniques du dos.

Équilibre amélioré

Pour les femmes de plus de 65 ans, la pratique du yoga iyengar permet d’avoir un meilleur équilibre selon une étude publiée en 2008 par l’Université de Temple.

 

Effets du yoga. Après des années

 

Des os plus solides

Une étude pilote menée en 2009 par le docteur Loren Fishman a montré que pratiquer le yoga pouvait améliorer la solidité des os des adultes. « Nous avons fait un scanner de la densité des os, ensuite nous avons demandé à la moitié des participants de se mettre au yoga pendant deux ans. Finalement, nous avons fait un nouveau scanner », explique Loren Fishman à nos confrères américains du Huffington Post. « Et non seulement ces personnes n’avaient pas vu leur densité osseuse diminuer, mais elle avait même augmenté, contrairement à l’autre groupe. »

Régule le poids de forme

Des chercheurs du centre anti cancer de Seattle ont trouvé un lien entre la pratique du yoga et une perte de poids – ou au moins un poids à l’équilibre parmi les 15.000 adultes qui participaient à l’étude.

Un risque moindre de développer un risque cardiaque

Le yoga en parallèle d’un mode de vie sain pourrait faire baisser les facteurs de risques cardiovasculaires comme la pression artérielle et le cholestérol selon une publication de Harvard.

 

Commentaires

Partagez
Tweetez
Partagez
0 Partages