Selon une étude, les bracelets connectés qui traquent activité physique et calories pour se remettre en forme ne marchent pas pour tout le monde. Pire, ils ralentissent la perte de poids.

Et si les bracelets connectés (tels que Fitbit, Jawbone ou Xiaomi) achetés dans l’espoir de perdre votre petit ventre ne servaient à rien du tout ? Pire : s’ils nous faisaient moins maigrir qu’un classique changement d’habitudes alimentaires ? C’est en tout cas la conclusion d’une étude américaine menée pendant deux ans sur 471 personnes en surpoids et publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Se passer de bracelet permet de maigrir plus

Tous les participants ont été mis à la diète, avec sport et coaching en groupe. Puis, au bout de six mois, la moitié a reçu un bracelet connecté FIT Core pour mesurer progrès, activités physiques et calories. Le bracelet servait aussi de coach, en envoyant par exemple des rappels quand le petit-déjeuner était sauté.

Mais à la grande surprise des chercheurs, ceux qui avaient reçu un bracelet ont en moyenne perdu moins de poids que les autres (respectivement 3,5 et 4,9 kg).

Un tiers des bracelets connectés étaient mis au placard au bout de six mois.

Les raisons de cette différence restent floues. Le Dr John Jakicic, à la tête de l’étude a déclaré à CBS que « ces outils n’étaient peut-être pas adaptés à tout le monde », en relevant qu’après quelques semaines, la plupart des participants s’étaient lassés de leur nouveau joujou. À noter : les bracelets utilisés au moment de l’étude en 2010, des FIT Core de Bodymedia, utilisaient une technologie aujourd’hui dépassée, en obligeant les utilisateurs à se connecter à Internet pour avoir accès à leurs résultats.

Un éditorial publié dans le JAMA la semaine dernière expliquait, d’après CBS, qu’un tiers des bracelets connectés étaient mis au placard au bout de six mois. Et c’est peut-être le problème.

source:mashable.france24.com

Commentaires

Partagez6
Tweetez
Partagez
6 Partages